Les inventaires ou le bon plan pour se faire un peu d’argent quand t’es étudiant.

Tu souhaites gagner un peu d’argent par-ci, par-là et tu n’as pas peur de travailler tard le soir ? Alors le job d’inventoriste va t’intéresser.

Inventoriste, qu’est-ce que c’est ?

En tant qu’opérateur de saisies, l’inventoriste doit scanner des codes barres d’articles dans un magasin. C’est un petit job assez simple, plutôt répétitif puisque tu ne fais que scanner et compter les produits. L’objectif est d’être le plus efficace possible, c’est-à-dire qu’il faut allier qualité et rapidité. Il faut faire attention à ne pas faire d’erreurs, donc bien compter les produits sans en oublier un seul, mais aussi être assez rapide, car l’objectif est de compter l’ensemble des articles du magasin dans un temps donné (environ 3-4h selon le magasin).

Pour ma part, j’ai déjà fait des inventaires à Auchan, au Furet Du Nord, et dans des petits supermarchés. J’avais beaucoup aimé les inventaires du Furet du Nord car, en même temps que je comptais, j’observais la papeterie, découvrais de nouveaux livres, c’était plutôt sympa ! Par contre, à Auchan, compter chaque poivrière ou salière était assez barbant … Mais bon, dans ces moments là, pour te motiver, tu penses à l’argent que tu vas gagner !

Le salaire correspond au SMIC horaire. Selon les inventaires et leur durée, tu peux gagner entre 28 et 37 euros, mais tu peux gagner encore plus si les inventaires durent plus que 4h ou s’ils sont tard dans la nuit.

Comment devenir inventoriste ?

Au début, je ne souhaitais pas spécialement devenir inventoriste, j’étais plutôt à la recherche d’un job étudiant de quelques heures par semaine. Puis, en consultant les sites proposant des jobs étudiants, je suis tombée sur une annonce pour une agence d’interim (Scanetik) recherchant des étudiants (ou pas) pour effectuer des inventaires. J’ai alors envoyé un CV et une lettre de motivation. Ils m’ont recontacté pour me donner rendez-vous afin d’assister à une séance d’informations ainsi qu’à une mini formation expliquant comme se servir d’une douchette (outil pour scanner les articles), comment être efficace et ne pas faire d’erreurs… Deux heures après cette réunion, je recevais un mail disant que j’étais prise et avec des dates, horaires et lieux des futurs inventaires ; je n’avais plus qu’à sélectionner ceux qui m’intéressaient.

Le fait d’avoir le choix de choisir les inventaires qui te conviennent, en fonction de ta disponibilité et de ta mobilité est le principal avantage des inventaires. Tu es vraiment maître de ton emploi du temps!

J’ai fait 2-3 inventaires, puis j’ai décidé de m’inscrire dans une autre agence interim d’inventaires : http://www.espacejob.com/. Pour cette agence, tout se fait sur internet : l’inscription et le choix des inventaires. Tu envoies un dossier avec CV, lettre de motivation et si ta candidature est sélectionnée, tu dois renvoyer un e-mail avec ton RIB, ton numéro de sécurité sociale… Puis, tu reçois un badge dans ta boite aux lettres, et tu peux sélectionner des inventaires, dans la région que tu auras choisie, parmi une large liste. A chaque nouvel inventaire en ligne, tu reçois un mail, donc tu es directement au courant et peux proposer ta candidature assez rapidement. Les places pour certains inventaires partent très vite !

Maintenant, je jongle entre ces deux agences pour choisir les inventaires qui me conviennent le plus, surtout en fonction du lieu. L’avantage de Scanetik est que le trajet aller-retour est organisé et se fait par navette. Quand tu ne peux pas te déplacer par tes propres moyens, c’est vraiment intéressant ! Et en plus, ils offrent un café ou un chocolat chaud dans la navette et une barre chocolatée après chaque inventaire !

Cependant, je fais tout de même attention à ne pas faire trop d’inventaires (2-3 par mois), car ils commencent souvent vers 21h et finissent aux alentours d’1h du matin, donc lorsque tu fais des études à côté, ce n’est pas facile à gérer. Mais cela fait un peu d’argent de poche, ce qui est assez motivant.